Regards croisés des luttes du peuple kali’na de Guyane et du peuple yukpa de Colombie

Conférence-débat
mer 07 Juin

de 19h à 21h

Académie du Climat
2 place Baudoyer Paris 4e

Gratuit Inscription recommandée

Inscription

Mise à jour le 05/06/2023
Regards croisés des luttes du peuple kali’na de Guyane et du peuple yukpa de Colombie

Cette conférence est une occasion exceptionnelle de croiser les luttes du peuple Yukpa de Colombie et Kali'na de Guyane pour leur droits et leurs territoires.

Dans le monde entier, les peuples autochtones font face au racisme, au colonialisme et à la spoliation de leurs territoires pour leur exploitation à des fins lucratives.

Depuis plus de 500 ans, les deux peuples Yukpa de Colombie et Kali’na de Guyane font face au colonialisme et sa violence génocidaire, et luttent pour leurs droits et leurs territoires.

Les intervenant·e·s seront
Clarisse Taulewali Da Silva, porte parole de Jeunesse autochtone de Guyane (JAG),
Taneyulime Pilisi, présidente de l’association AUKAE,
Yuuwey HENRI, owɨn Kalin’a wolilɨ onumingadoton nanga owomatodon ɨnéwala koloponon amanon boko – penseuse et militante engagée dans la lutte pour l’avenir Kalin’a
trois membres de la délégation du peuple yukpa en tournée en Europe.
Cette délégation est menée par Esneda Saavedra Restrepo – membre du Conseil national de gouvernement autochtone à l’ONIC (Organisation Nationale Autochtone de Colombie) et première femme gouverneure du peuple autochtone Yukpa – Juan Pablo Gutierrez et Luis Uribe Ramírez.

Si proches géographiquement et dans leurs luttes, ils sont pourtant lointains en terme de reconnaissance juridique.
Alors que la Colombie reconnait les droits des peuples autochtones dans sa Constitution de 1991 et a ratifié la Convention 169 de l’OIT la même année, la France quant à elle se refuse toujours à le faire au nom du principe de la « République une et indivisible ».
Le refus de signer le seul outil contraignant empêche la reconnaissance des droits et notamment des droits territoriaux des peuples autochtones vivant sur « le territoire français ».

Comment s’organisent les luttes dans ses différents contextes ? Comment empêcher l’exploitation de leurs territoires par les gouvernements et les entreprises ? Car, en France comme en Colombie, les territoires autochtones sont source de convoitise et si la Colombie reconnait officiellement des droits aux peuples autochtones la réalité sur le terrain est toute autre.

Cette conférence est aussi l’occasion de rappeler que la lutte pour les droits des peuples autochtones est une lutte pour toute l’humanité.
La lutte environnementale ne peut se faire sans placer les droits humains au centre.

Cet évènement est organisé dans le cadre le tournée européenne de la délégation yukpa pour dénoncer le génocide dont ils sont victimes – en 2009 le peuple a été « classé » comme étant en danger d’extinction imminente – en raison de l’invasion et de l’exploitation de leurs territoires.

La lutte du peuple yukpa pour défendre leurs terres et leurs vies se paye au prix fort : en mars dernier, Esneda Saavedra Restrepo a échappé par miracle à une tentative d’assassinat.

Leur passage à paris est soutenu par le CRID, le CSIA-Nitassinan, la Fondation Danielle Mitterand et Survival International France.


?☕️? La Buvette de l’Académie est ouverte du mercredi au samedi de 11h à minuit !
Au déjeuner, venez déguster des plats végétariens, de saison et ultra locaux cuisinés par Sumac & Romarin. Au goûter, des gâteaux et pâtisseries et en soirée des petits plats à partager. À toute heure, bières, vins, boissons chaudes et fraîches !